{Caveat: Les images suivantes montrent des corps nus et peuvent ne pas être sûres pour le travail}


La forme humaine est un ensemble intéressant de courbes et de crêtes, de fluidité et d’esthétique. Muse de nombreux artistes à travers les siècles, la forme nue a été dépeinte de nombreuses façons, dans tous les médiums de l’art et de la photographie.

La photographe berlinoise de 21 ans Evelyn Bencicova organise ses nus artistiques en compositions abstraites de corps sans visage imbriqués comme des pièces de puzzle. La sensualité de la forme humaine contraste fortement avec l’environnement stérile, froid et feutré dans lequel les corps sont disposés. La série est intitulée «Ecco Homo», qui est un thème commun dans l’art occidental. Signifiant en latin «Voici l’homme», une expression que Ponce Pilate utilisait pour s’adresser à des foules en colère contre Jésus, de nombreux artistes contemporains explorent ce thème de la souffrance et de la mortalité dans leur travail.

Bencicova contorsionne les corps dans et autour de ses scènes, qui ont été soigneusement choisies pour ses paramètres cliniques où il y a un sentiment que ‘quelque chose s’est passé, mais personne ne sait exactement quoi.Les têtes sont pour la plupart cachées, ajoutant un anonymat à chaque corps et photographie, permettant au spectateur de dessiner plus facilement ses propres interprétations des images.

Chaque scène est conçue pour être étrangement impersonnelle et étrangement bizarre, l’arrière-plan rappelant un hôpital psychiatrique avec des histoires inédites et des expériences secrètes cachées derrière des portes closes. Les corps froids et entrelacés, un monument sculptural dans un musée sans émotions.

Pour Bencicova, la série porte sur l’exploration des humains au sein d’une société, la vulnérabilité humaine et le caractère de la société dans le monde.

Pour voir plus d’images de cette série et plus du travail d’Evelyn Bencicova, consultez Behance.

CRÉDITS : Photographies d’Evelyn Bencicova utilisées avec permission pour SLR Lounge. Veuillez ne pas copier, modifier ou republier cet article ou ces images sans l’autorisation expresse de SLR Lounge et de l’artiste.

[Via I Lobo You]